Esprit du site
Moteur de recherche
Recherche d'article par auteur
Pedagopsy.eu
Recherche de livres par motsclefs
Plan du site
L'auteur

PLAN DU SITE

 

Le monde n'est pas un jouet

Philippe Meirieu

 

Editions Desclée de Brouwer. (2004) ISBN: 2-220-05538-8 (22)

Dernière de couverture

Le monde n'est pas un jouet. C' est ce qu'affirme avec force Philippe Meirieu, devant ce phénomène préoccupant qui tend à transformer notre univers en une gigantesque ludothèque. Partout. sous l'apparencede la dérision ou avec sérieux, on joue : à la Bourse, à l'école ou à la guerre, à se séduire et à se détruire... mais en laissant derrière soi de vrais cadavres et des êtres humiliés ou aigris. Car, si c'est en jouant qu'un enfant découvre le monde, c'est en jouant qu'un adulte le détruit. Serions-nous tous devenus des « enfants-rois », incapables de distinguer le jeu de la réalité, dévastant ce qui nous est donné?

Il devient urgent d'accompagner enfants et adolescents dans leur approche du monde, pour les amener à découvrir la fragilité des autres et à résister à la tentation de la toute-puissance, pour les préparer à lutter contre l'hégémonie du jouet qui est aussi celle du mépris et de la violence. Des repères éducatifs clairs sont indispensables. Un projet politique aussi.

Philippe Meirieu nous guide dans cette démarche à partir d'une série de réflexions, dont certaines ont été publiées dans l'hebdomadaire La Vie, entre 2002 et 2004. A travers de courts chapitres, il traite aussi bien de l'éducation du tout petit enfant que de la formation des citoyens, de la mode que de la télévision, des relations familiales que de l'éducation à l'environnement, de l'autorité des adultes que du rôle de l'école. Chacun et chacune y trouvera donc, tout à la fois, un écho à ses préoccupations, des outils de réflexion et des pistes pour l'action. Avec une idée-force, plus que jamais nécessaire : ne réduisons pas le monde à un jeu, un écran, un objet de convoitise, mais apprenons à vivre ensemble et faisons en sorte qu'il dure plus que nous.

Spécialiste des questions éducatives, Philippe Meirieu travaille aujonrd'hui à la formation des enseignants. Auteur d'ouvrages de pédagogie mais aussi d'essais et de contes, il a toujours articulé les questions d'éducation avec les problèmes de société. Il a notamment publié chez le même éditeur "Repères pour un monde sans repères" (Prix France 5 - Les Maternelles 2003) et "Deux voix pour une école", avec Xavier Darcos.

Table des matières

Avertissement

D'entrée de jeu : World Gaines

Première partie

PETIT TRAITÉ DE SAVOIR-VIVRE À L'USAGE DES HABITANTS DE LA PLANÈTE EN GÉNÉRAL ET DES ÉDUCATEURS EN PARTICULIER

Deuxième partie

DÉCOUVRIR LE MONDE AU QUOTIDIEN

1. Destituer l'enfant-roi

Naître- Sortir du cercle des admirateurs - Accepter l'indifférence- Pouvoir nommer l'absence- Parler pour comprendre- Trouver son rythme- Expérimenter d'autres places-S'essayer au rôle de l'autre -Rompre avec la perfection- Accéder à l'irréversibilité du temps-Echapper à la séduction -Laisser ses parents vider leurs querelles entre eux- Ne pas arbitrer entre les adultes -Refuser la surenchère -Oser résister aux parents tout-puissants -Assumer ses désirs et surseoir au passage à l'acte- Différer son plaisir immédiat en espérant d'autres satisfactions -Renoncer à être le nombril du monde

2. Exister entre autres

Du malentendu- De la distance- De l'imprévu- De l'obsession- De l'agitation- De l'ennui- Du rythme- De la déprime- De la grogne- De la honte- De la colère- Du conflit- De la trahison- De la gratitude- De la réciprocité- De l'intimité- De la récompense- De la simplicité -Du caprice- De l'attente- Du don- De l'interdit -De l'impulsion- De l'ajustement- Du sursis- De l'engagement-De la fragilité- De la sagesse- De l'essentiel-

3. Élargir les frontières

Question d'avenir- Question d'enfance- Question d'âge- Question d'interlocuteur- Question de confiance- Question de morale- Question d'exemple- Question d'argent- Question de genre Question de groupe- Question de cohabitation- Question d'exclusion- Question de considération Question de détail- Question de temps- Question de contact -Question de rite- Question d'orientation

4. Résister aux mirages

Jeu de monopoly- Jeu de société- Jeu de dame- Jeu de portraits- Jeu de rôles- Jeu de massacre- Jeu de 1 'oie- Jeu de poupées- Jeu de jambes- Jeu de hasard- Jeu de plage- Jeu de familles- Jeu de dupes-Jeu d'acteurs -Jeu de mots-Jeu de miniatures-Jeu d'ombres-Jeu vidéo-Jeu de la vérité-Jeu de miroirs-Le grand jeu

5. S'inscrire dans l'École

La famille et l'Ecole -La classe et le groupe -La sucette et le doudou-Le corps et l'esprit -Le rite et le sens -Le savoir et le croire -La vérité et le débat -Le travail et le jeu -L'incivilité et la politesse -La norme et la loi -L'absent et l'exclu -Le prix et la valeur-Les parents et les enseignants -Le professeur et l'infirmière -

6. Entrer en politique

Éduquer à la démocratie-Sortir des stéréotypes -Entendre quand même-Affirmer ses valeurs-Faire alliance pour le meilleur-Intégrer par la sanction- Résister à l'oubli et à l'indifférence-Pour que tout ne soit pas définitivement joué ..

Troisième partie

PERSPECTIVES POUR UNE POLITIQUE ÉDUCATIVE

Sortie de jeu... : Faire ensemble pour vivre ensemble

Un passage

<<Il fut un temps où nous mettions nos enfants à l'école comme aujourd'hui nous entrons dans un avion : sans faire incursion dans la cabine de pilotage pour donner le moindre conseil au pilote, sans chercher à lui expliquer où et comment atterrir. Ainsi faisions-nous confiance aux enseignants : dès lors qu'ils prenaient une décision concernant notre enfant, c'est qu'elle était justifiée ; toute sanction était acceptée, voire redoublée à la maison ; aucune méthode pédagogique n'était contestée.

On ne sait pas bien quand la tendance s'est renversée : il est vraisemblable que la première pomme de discorde fut la fameuse « méthode globale » d'apprentissage de la lecture. Bien que cette méthode n'ait été appliquée que de manière très marginale, elle a suscité l'inquiétude. Voilà que certains enseignants se mettaient à utiliser des méthodes nouvelles auxquelles on attribuait tous les maux de la terre ! C'est donc que l'institution ne garantissait plus avec la fermeté qu'on lui avait connue jadis la qualité de l'enseignement. C'est donc que les enfants pouvaient être des cobayes et payer au prix fort les errances pédagogiques !

Depuis lors, les choses se sont accélérées : d'une manière ou d'une autre, les parents veulent avoir leur mot à dire : les décisions d'orientation sont souvent considérées comme des injustices, les sanctions sujettes à caution, les personnes elles-mêmes sont remises en question. Plus encore : on cherche à faire pression pour mettre son fils ou sa fille dans la « bonne classe » et, parfois même, on n'hésite pas à déménager pour le changer d'établissement !

Face à ce mouvement, les enseignants – et c'est bien compréhensible – se durcissent : les parents deviennent les empêcheurs d'enseigner en rond, quand ce ne sont pas des ennemis qui mettent en danger leur autonomie pédagogique et viennent abusivement légiférer dans des domaines auxquels ils ne connaissent rien ! LE MONDE N'EST PAS UN JOUET

 

Un peu partout, ceux et celles qui s'inquiètent de cette guerre de tranchée cherchent des solutions : améliorer la communication, identifier les droits et les devoirs de chacun, mieux définir les champs de compétence réciproque. Mais tout cela reste un peu formel : tant qu'on ne se met pas au travail ensemble sur des objets communs, on a du mal à faire avancer les choses. Et pourtant les objets ne manquent pas : pourquoi ne pas élaborer ensemble un nouveau carnet de correspondance qui satisfasse à la fois les parents et les enseignants ? Pourquoi ne pas travailler en commun sur l'usage éducatif de la télévision ? Réfléchir ensemble sur les moyens de donner le goût de lire ? Échanger sur les règles du « vivre ensemble » auquel il faut former à la fois en famille et à l'école ? En cherchant les convergences nécessaires et en respectant le rôle de chacun. Pour éviter la confrontation de parents et d'enseignants qui se vivent les uns et les autres comme des victimes, et faire de l'école une occasion de dialogue entre des citoyens solidaires et responsables.>> p. 287

Commentaire

Un véritable traité d'éducation aussi valable pour les parents que pour les enseignants.

 

Esprit du site
Moteur de recherche
Recherche d'article par auteur
Pedagopsy.eu
Recherche de livres par motsclefs
Plan du site
L'auteur